Préambule

Les taux d'équipement en matière de correction de l'audition de la population publiés dans les différentes revues et études varient dans des proportions très importantes et donnent parfois lieu à des publications contradictoires : Les chiffres varient de 12% à 40% selon les publications.

Définition du taux d'équipement : Il mesure le rapport entre la population qui utilise des aides auditives à celle qui en a besoin.  Les écarts parmi les taux varient selon leur définition.

- La population qui utilise : il s'agit de données très difficiles à évaluer, nous retiendronst donc le nombre de personnes qui détiennent des aides auditives. Une étude menée aux USA (annexe) montre que le taux d'utilisation se situe à 88%.

- La population qui a besoin : Il s'agit là d'une mesure quantitative et qualitative :

Qualitatif : Les différentes définitions de la baisse d'audition convergent fortement (BIAP, OMS, WHO, ANSI, RNID, BSA NDCD). Le seul point de désaccord est le seuil planché qui se situe entre 20 et 26db de seuil d'audition. Nous retiendrons le seuil le plus conservateur, soit 26dB.

Quantitatif, le principal point de divergence : Les études publiées reprennent différentes définitions qui expliquent les écarts de taux : Les baisses d'audition mesurées,  les baisses d'audition déclarées (IPSOS), les besoins exprimés d'une solution auditive (DREES)

Revue des taux publiés :

Etude Drees " handicap auditif oct. 2007 " : 40% de taux d'équipement. Etude sous forme d'interview de 31 000 personnes. La mesure de la baisse d'audition est déclarative et classée en 3 catégories (déficiences auditives profondes, moyennes à sévères, légères à moyennes). Extrapolés à la population française, ces chiffres font ressortir une population de 5,2 millions.

L'étude DREES donne de nombreux enseignements qualitatifs sur la baisse d'audition que nous reprendrons plus bas, mais le quantitatif montre 3 limites :

  • Les baisses d'audition sont déclaratives, donc perçues et non mesurées.
  • Le taux d'équipement est calculé par rapport à la population qui déclare avoir besoin d'une solution et non de celle qui déclare une baisse d'audition, le taux serait alors de (0,67M divisé par 5,2M) de 12,9%.
  • La population qui utilise des aides auditives (0,67millions) est éloignée des données de marché et autres études qui la situent à 1,25 millions de Français.

Etudes IPSOS Baromètre National de l'Audition - Avril 2003

Sondage auprès d'un échantillon représentatif de 2109 Français de plus de 15 ans. Il s'agit d'un sondage déclaratif, avec les mêmes limites que la DREES, mais dont 54% de l'échantillon avait déjà fait testé son audition (armée, médecine du travail...).
  • 18% de l'échantillon déclare avoir des difficultés auditives,
  • 12% de cette population utilisent des aides auditives,
  • 28% de l'échantillon dont l'audition a été testée (54% de l'échantillon) a eu une baisse de l'audition diagnostiquée. 

Ce sondage confirme que le taux d'équipement des baisses d'audition déclarées était de 12% en 2003 (il a progressé depuis) et les baisses d'audition diagnostiquées sont bien  supérieures aux baisses déclarées.

14% des Français vivant avec une baisse d'audition sont traités

14% d'équipement
14% d'équipement
Reconnaissance
La France et l'Europe
Evolution

Copyrigh  t © 2010. Tous droits réservés.
mutuelle aides auditives
mutuelle appareils auditifs
mutuelle prothèses auditives
mutuelle audition
mutuelle malentendant
mutuelle surdité
mutuelle audition
mutuelle auditive
mutuelle pour les sourds
mutuelle audioprothèses
mutuelle senior


Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
ALVIS Santé courtier spécialisé santé
insrit à l'ORIAS sous le numéro 120 66 804